Biographie

L’ensemble Tricord

Trois instruments à trois cordes, et le violon qui en compte quatre, se mêlent pour faire résonner un répertoire varié d’Europe de l’est et Balkanique, rayonnant aussi plus loin à l’est et à l’ouest, jusqu’au-delà de l’océan. La balalaïka prima et la balalaïka basse, nées dans les campagnes russes, ont traversé les siècles et gagné une subtilité musicale qui fait le bonheur des compositeurs. Le saz fait entendre aussi bien mélodie qu’harmonies et permet un soutien de percussion. A la différence des trois autres, le violon n’a pas de frettes, et s’adjoint un archet qui permet d’apporter du liant aux arrangements que le groupe élabore et retouche au gré de son inspiration.

Les musiciens 

Serge Vlassenko et Alexandre Vallaeys, tous deux d’origine russe, ont été bercés par les sonorités de la balalaïka dont ils jouent depuis leur enfance. La passion pour cet instrument a poussé Serge Vlassenko à se rendre à Moscou en pleine ère soviétique pour l’étudier dans l’école « Révolution d’Octobre », fleuron de l’académie Gnessine.

Alexandre Vallaeys est musicien pluri-instrumentiste (guitare, contrebasse…). Il a étudié la balalaïka contrebasse au conservatoire russe Rachmaninov. Ses compétences en lutherie en font un des rares à pouvoir remettre en état et entretenir cette famille d’instruments.

Marianne Entat a étudié le violon classique puis s’est tournée vers les musiques traditionnelles. C’est d’abord en Roumanie, grâce à un apprentissage par transmission directe, à l’oreille, qu’elle s’est familiarisée avec un répertoire très riche. Elle y a découvert un usage du violon tourné vers les fêtes, l’expression des émotions quotidiennes et l’accompagnement de danse, et appris des techniques particulières qui ont suscité l’intérêt de musicologues et compositeurs comme Bela Bartok. Ensuite, elle a élargi son répertoire vers le Nord et l’Ouest (Russie et Hongrie) et vers le Sud (Grèce et Balkans).

Gilles Andrieux noue depuis longtemps un dialogue entre les traditions musicales d’orient et d’occident. Il crée en 1994 le groupe « Turkish Blend » avec le violoncelliste de jazz Vincent Courtois et compose les morceaux de l’album. De même avec son ami et complice de toujours : Grégoire Baboukhian , il enregistre « Selim s’évade » en 1997. Marianne Entat et Gilles Andrieux ont débuté leur rencontre musicale en accompagnant une danseuse de Tap dance, en hommage à un violoniste albanais, signe que leur collaboration serait riche en croisements.

2 réflexions au sujet de “Biographie”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s